Analyse physico-chimique de l’eau : à quoi sert-elle et que faut-il tester ?

Analyse physico-chimique de l’eau : à quoi sert-elle et que faut-il tester ?

L’eau destinée à la consommation doit répondre à des exigences bactériologiques et physico-chimiques strictes. Pourquoi est-il utile d’effectuer une analyse physico-chimique de l’eau ?

L’analyse de l’eau : à quoi sert-elle ?

L’eau destinée à la consommation doit répondre à des exigences bactériologiques et physico-chimiques strictes. En outre, tous les processus mis en œuvre, de la source au point de collecte, servent à obtenir et à maintenir sa qualité. L’eau prélevée dans les puits de surface et les puits profonds est soumise à une surveillance. Pour les petites prises d’eau, l’eau doit être analysée au moins deux fois par an dans le cadre de la surveillance de contrôle et une fois tous les deux ans dans le cadre de la surveillance de révision. Il est recommandé aux clients privés de faire analyser leur eau potable au moins une fois par an. Pour cela, sodimel.fr/supplier/hach-lange/ dispose de plusieurs matériels d’analyse d’eau qui pourrait vous intéressé.

Les tests physico-chimiques de l’eau et leur importance

Les analyses physico-chimiques de l’eau comprennent non seulement la détermination des substances nocives pour la santé, telle que le plomb, le cadmium, le mercure, le chrome, les substances organiques ou les trihalométhanes, mais aussi les substances qui peuvent avoir un impact significatif sur l’installation fournissant l’eau de la prise d’eau au lieu d’utilisation, par exemple le robinet de la cuisine.

Il est important que l’eau qui provient de sources d’eau d’exploitation connues ait une composition constante et stable. Dans la pratique, la contamination de ces eaux par des substances particulièrement dangereuses est peu probable, car la contamination n’est pas présente dans l’eau ou dans l’environnement. Leur apparition indique un problème externe, par exemple une contamination de l’environnement, un apport ou une défaillance. Par conséquent, les tests standards vérifient la présence de composants sélectionnés, dont la détection à un niveau dépassant les normes acceptables indique une pollution et incite à des études détaillées.

Quelle est l’importance des analyses pour le consommateur ?

Il s’agit tout d’abord d’informations sur l’aptitude de l’eau à la consommation, d’informations sur le niveau d’occurrence des différents composants, et enfin, sur la pollution de l’eau. Ainsi, la qualité de l’eau et son aptitude à la consommation sont déterminées par des indicateurs microbiologiques, des indicateurs organoleptiques (acceptables pour le consommateur), le goût et l’odeur. En revanche, les indicateurs physico-chimiques sont soumis à analyse : couleur, turbidité, pH, conductivité, ion ammonium, nitrates, nitrites, manganèse, fer, chlore libre, métaux lourds (chrome, arsenic, cadmium, plomb) ou sous-produits de désinfection.

Qu’est-ce qui vaut la peine d’être analysé ?

Comme mentionné ci-dessus, l’analyse physico-chimique de l’eau consiste en un certain nombre d’analyses dont la portée a été précisée dans les règlements pertinents. Il convient de prêter attention au type d’eau que nous analysons et à son utilisation prévue, car le champ d’application de l’eau destinée à la consommation diffère de celui de l’analyse de l’eau « brute » provenant de prises d’eau souterraines. Ainsi, l’analyse de l’eau du robinet comprend : la couleur, la turbidité, l’odeur, le goût, la conductivité, le pH, la concentration d’ions ammonium, de nitrites et de nitrates, la teneur en fer et en manganèse et la dureté générale. Dans le cas des eaux souterraines, la teneur en chlorure, la teneur en sulfate ou l’oxydabilité par KMnO4 sont déterminées en plus de celles indiquées ci-dessus.

ventdebure

Related Posts

Se débarrasser des encombrants, une manière de protéger l’environnement

Se débarrasser des encombrants, une manière de protéger l’environnement

04 bonnes habitudes permettant la sauvegarde de l’environnement

04 bonnes habitudes permettant la sauvegarde de l’environnement